Pétition « Tous pour le tram »

TRAMlogo2.png;jsessionid=6821C4929FB10353A9792CE59F79C382La décision pour le tram entre dans sa dernière ligne droite.Soutenez ce projet indispensable pour le Pays de Liège. Signez la pétition !

Un enjeu de Métropole

Le tram s’intègre dans un plan global de mobilité à l’échelle de l’agglomération. Il en constitue la charnière. La complémentarité avec les autres modes de transport ou « intermodalité » est prévue aux pôles d’échanges avec le réseau de bus, le réseau SNCB et des parkings-relais qui proposeront gratuitement 1.600 places de stationnement.

Il représente donc un enjeu pour l’ensemble des citoyens de l’agglomération liégeoise qui, en grand nombre, rejoignent la ville pour leurs activités.

Un enjeu de mobilité

A l’échelle de toute la Wallonie, un usager sur trois du groupe TEC se déplace dans l’agglomération liégeoise. Certaines lignes de bus liégeoises sont « victimes » d’une fréquentation très importante. A elles seules, les lignes urbaines 1 et 4 embarquent jusqu’à 40.000 voyageurs par jour.Chaque jour, plus de 2.000 bus circulent entre la gare des Guillemins et la Place St-Lambert.

Chaque jour, les gares de bus du centre-ville subissent 4.000 mouvements de bus. En plein cœur historique de Liège, il est impossible d’étendre les espaces réservés aux bus, où les conditions d’embarquement et débarquement des voyageurs sont souvent insécurisantes.

Dès maintenant, les bus liégeois déplacent 3.000 voyageurs par sens en heure de pointe. Pour garantir l’avenir à long terme, en tenant compte de l’évolution de la demande, des contraintes environnementales, des développements urbanistiques liégeois, seul le tram permet de répondre à la demande future, en offrant des réserves de capacité suffisante jusqu’à 6.000 voyageurs par heure et par sens.

Le réseau de bus de Liège est à bout de souffle : irrégularités, retards, temps de parcours non garantis, bus bondés, bus qui ne s’arrêtent pas, conditions d’attente pénibles aux arrêts…

Malgré l’investissement du personnel, ces conditions entraînent une profonde dégradation de l’image du transport public et ne donnent pas envie de monter dans les bus. Le réseau de bus n’est plus capable de répondre aux besoins de déplacement des liégeoises et des liégeois.

Un enjeu économique

Comme dans toutes les grandes villes européennes, la qualité du transport public constitue un enjeu vital pour le développement et l’attractivité du Pays de Liège.

Le tram sert la population et le développement économique. Les 21 stations planifiées sur le tracé permettent de desservir des pôles importants de développement comme le stade du Standard, le Val Benoît, le quartier des Guillemins, le Parc de la Boverie via la nouvelle passerelle, le centre-ville, le cœur historique, le futur écoquartier de Coronmeuse, le quartier de Droixhe, la zone économique et multimodale de Bressoux.

Il permet d’accéder plus aisément et sans stress au centre-ville et à sa fonction commerciale.

Un enjeu social

Le tram joue aussi un rôle social. Il permet une cohésion sociale entre quartiers différents (Sclessin, Guillemins, Avroy, Bressoux, …). Il est totalement adapté aux personnes plus fragiles (personnes à mobilité réduite, personnes âgées, …) et il est nécessaire pour les 36% de ménages liégeois qui ne disposent pas de voiture.

Un enjeu climatique

Le tram est un atout majeur pour rendre notre air plus respirable et nous éloigner des particules fines. La pollution atmosphérique doit être combattue pour des raisons évidentes de santé mais aussi pour contribuer à réduire le réchauffement de la planète.

Un enjeu urbanistique

Tout au long de son tracé, le tram permet de rénover de nombreux espaces publics.

Il contribue directement à l’amélioration du cadre de vie et permet aux citoyens de bénéficier de nouveaux lieux urbains.

Ces nombreux aménagements vont également inciter à la rénovation d’immeubles privés dans les quartiers traversés.

L’agglomération de Liège a besoin d’un transport public de qualité. Ce n’est ni un luxe, ni un caprice. Le tram constitue la seule solution durable pour préparer l’avenir.

Mobilisons-nous pour faire aboutir ce projet !

Source.