Discours de Philippe Godin à l’occasion des vœux 2017 de l’USC de Herstal

voeux usc herstal 2017 (c) MJS Herstal
© MJS Herstal

Chers amis,
Chers camarades,

Permettez-moi, tout d’abord, en mon nom et au nom de l’USC de HERSTAL de vous souhaiter la bienvenue, chacune et chacun en vos titres et qualités, et de vous remercier de votre présence, ce midi à notre présentation des vœux.

Je voudrais également, d’ores et déjà, remercier tous nos amis et camarades qui ont participé à l’organisation et la mise en place de cet évènement.

Vous aurez constaté que nous avons voulu rendre celui-ci festif et convivial et j’espère que vous aurez apprécié, Mesdames, la rose que nous vous offrons avec cœur, et chacun d’entre vous, un bon pain choucroute (idéal pour débuter l’année), qui comblera et réchauffera vos estomacs.

Je voudrais, ensuite, puisque telle est bien la raison de notre rencontre, et que nous sommes toujours dans les temps, vous souhaiter, ainsi qu’à vos proches, une belle et heureuse année 2017.

Que cette année vous apporte joie, bonheur, réussite dans vos entreprises et surtout, une bonne santé.

Je pourrais également souhaiter que l’année 2017 soit pour chacun d’entre vous :

L’année de l’amour, pour vivre pleinement chaque jour.

L’année de la tolérance, pour donner à tout le monde une chance.

L’année du rire, pour s’amuser de tout, même du pire.

L’année du grand pardon, pour effacer les douleurs et aller de l’avant.

L’année de la générosité, pour le bonheur de partager.

Et, en ce début d’année, il faut malheureusement bien convenir qu’entre les attaques incessantes du gouvernement de droite MICHEL à l’encontre de pans entiers de notre sécurité sociale et de nos acquis sociaux, et les affaires qui secouent notre famille politique, il faudra en faire preuve beaucoup, au sein de nos sympathisants, affiliés et mandataires, d’amour, de tolérance, de pardon et de générosité, et en ce moment, certainement moins de rires.

Notre ami Frédéric, Député-Bourgmestre de notre Ville, Vice-Président de la Fédération liégeoise du Parti, vous entretiendra plus amplement sur le sujet.

Je me limiterais, en ce qui me concerne et à ce stade, uniquement à une double réflexion :

• La première, en ma qualité de simple sympathisant, simple militant du Parti socialiste :

Je trouve regrettable et dommageable (cela pourrait s’appliquer à l’ensemble de la classe politique, tous partis traditionnels confondus), un tel nouveau séisme, qui aurait pu, qui aurait dû – faisant preuve, peut-être, certainement, de plus de courage – être évité, anticipé, qui éclabousse l’ensemble de notre Parti, sans distinction et qui ne fait qu’accentuer au sein de nos concitoyens et même camarades (ce qui est plus grave encore) ce sentiment de colère, de frustration, voire de trahison, … avec les risques inévitablement de se laisser charmer par les sirènes de l’extrémisme et du populisme.

Plus on tarde à agir, à réagir, à défaut d’avoir été proactif, plus la riposte, plus la violence, plus les dégâts seront conséquents et irrémédiables.

Il ne nous restera plus alors à partager que les larmes de nos yeux au vu des conséquences et des désastres dont Nous, seuls, seront responsables par notre impéritie et nos actes manqués.

Nous devons donc travailler, convaincre, apaiser cette rage, « tenter de réparer ce navire dans la tempête, de construire cette cabine de pilotage en plein vol ». (Vivement après demain, Jacques ATTALI, Editions Fayard, page 187).

• Ma deuxième réflexion, livrée cette fois avec ma casquette de Président de cette USC (cela fait déjà 10 ans cette année), m’est inspirés du philosophe :

« Là où croît le péril croît aussi ce qui sauve ». (Friedrich HÖLDERLIN).

Face à cette tempête, à ces risques d’implosion, voire d’explosion, je vois avec plaisir des motifs d’espoir et de satisfaction au sein de notre Parti, de notre famille à HERSTAL.

Je voudrais saluer et remercier le travail réalisé par nos militants, l’investissement des membres de notre USC qui n’ont pas hésité par exemple à sacrifier dernièrement un jour de leur week-end pour participer à un brainstorming, sur le fonctionnement et le futur de notre USC, le travail remarquable et remarqué de nos mandataires au sein des différentes instances, ainsi, pour ne citer qu’un exemple mais démonstratif, le travail de terrain réalisé par notre Bourgmestre et ses Echevins et qui durant plusieurs week-ends successifs, ont sillonné chaque rue, chaque recoin de notre Ville à la rencontre de nos concitoyens, à leur écoute à leur service.

C’est comme cela, pour moi que je conçois le travail politique, la chose politique au sens noble du terme, l’investissement au service d’autrui, de l’ensemble des citoyens.

Alors non, il n’est pas honteux d’être de gauche, d’être socialiste de nos jours.

Tout ce travail, toutes ces réalisations ont été menées à l’initiative de notre chef de fil incontestable et incontesté, notre ami Frédéric.

Sache mon cher Fredo, avant de te céder la parole, que tu gardes notre entière confiance, le dévouement et la loyauté de notre USC.

Bons vœux à tous.

Philippe GODIN
Président de l’USC Herstal