Discours de Frédéric Daerden à l’occasion des 130 ans du PS herstalien

IMG_4739Le POB (le parti ouvrier belge), l’ancêtre du PS est né en avril 1885 de la fusion de plusieurs associations ouvrières.

Ces associations, c’étaient des syndicats, mutualités, coopératives qui se sont unis pour défendre les intérêts des travailleurs.

Grâce à cette union, des conquêtes sociales ont été obtenues. Congés payés, salaire minimum, école gratuite, sécurité sociale, droit de grève…autant de progrès arrachés de haute lutte par nos anciens qui nous rendent fiers d’être socialistes.

Un an après la création du POB, le 8 juin 1886, c’est rue Marexhe, à quelques mètres d’ici, que s’est tenu le premier meeting socialiste de notre commune. La « Ligue socialiste herstalienne » était née.

Dans la foulée, la première Maison du peuple sera créée rue Hoyoux. D’autres verront le jour, notamment place communale avec La Ruche et aujourd’hui à La Préalle aux Loisirs.

En 1895, les premiers conseillers socialistes qui siègeront au Conseil communal.

Herstal est une terre industrielle porteuse de progrès social.

Nous avons été souvent à l’avant-garde de nombreux combats sociaux. Il y a peu nous commémorions les 50 ans de la grève des femmes de la FN dont le slogan « à travail égal, salaire égal » à fait le tour du monde. Désormais, la lutte contre dumping social ou le gaspillage alimentaire font figure d’exemple. Dans nos entreprises, la mobilisation syndicale est particulièrement forte dans nos entreprises et leur mobilisation sans faille.

C’est sous l’impulsion des socialistes que Herstal va se développer et renforcer le bien-être des travailleurs et de la population. Des logements sociaux en nombre, un réseau d’enseignement fort, des infrastructures publiques de qualité…nous les devons aux mandataires socialistes.

En 1896, Émile Sior, est le premier  bourgmestre socialiste de Herstal et l’un des fondateurs de la section herstalienne du POB. Il serra suivi par Hubert Sacré.

Hubert Sacré favorisera l’implantation de l’enseignement technique provincial. Il est à l’origine du premier plan d’égouttage et il créera la première crèche communale mais aussi les premières cités de logements sociaux.

Une autre figure de notre histoire est représentée par Michel Duchatto (POB) qui est Bourgmestre ff. lors du début de la première guerre mondiale, il est retenu comme otage le 13 août. Libéré et durant la guerre il tente de compenser le chômage massif en entamant une série de travaux publics. Il sera à l’origine de l’implantation d’un athénée sur le territoire. Lors de son deuxième mandat, il est emmené en otage par les troupes allemandes d’occupation et meurt, en captivité le 28 octobre 1941, à la citadelle de Huy.

Jean Andrien puis Lambert Leroy (premier bourgmestre du PSB – parti socialiste belge) assumeront le mayorat avec pour ce dernier de grands travaux visant à moderniser le centre de la commune malgré la crise. C’est à lui que l’on doit la construction de la piscine communale et de la salle omnisports La Ruche.

En 1988, c’est un moment délicat pour notre parti avec les difficultés budgétaires qui s’amoncèlent et Willy Fayen dont les relations avec le parti se tendent. Il se tourne alors vers l’opposition et fonde le Rassemblement Autour du Bourgmestre (RAB).

De cette division, Jean Namotte qui a réussi à coaliser les échevins socialistes l’emportera puis il sera brillamment réélu échevins. Grâce à son travail et en s’appuyant sur son équipe et notamment son échevin des finances, Auguste Pinet, il parviendra à rétablir l’équilibre budgétaire dans un contexte de déclin économique. Il se donne aussi les matériaux pour entamer le renouveau de Herstal.

Jean a également été député et Président de la Fédération liégeoise du PS. Notre USC, qui a également compté des députés comme Léon, doit retrouver place au sein de la Fédé pour peser au niveau de l’arrondissement. Cela passe par un nombre d’affiliés qui doit repartir à la hausse.

Depuis 10 ans, avec le Collège, avec les mandataires, nous transformons Herstal pour lui redonner la place qu’elle mérite. C’est un travail ambitieux, nécessaire qui doit se coupler avec un travail de terrain qui est fondamental.

C’est à ce moment-là que notre USC a été unifiée au travers des fusions des sections de Vottem, Liers, Milmort et Herstal tout développant gardant une présence dans les quartiers.

Car un parti, ce n’est pas que des mandataires. C’est avant tout des militants et des valeurs. C’est ce qui fait la force du PS. La seule richesse que nous ayons n’est pas celle de l’argent mais du nombre, de la force des convictions, des idées.

Nous devons être sur le terrain pour défendre nos principes à l’heure où l’individualisme prend de l’ampleur. La proximité est notre identité. Etre aux côtés des citoyens, les écouter, relayer leurs préoccupations.

C’est en effet sur le terrain que chacun d’entre nous, mandataires et militants sommes appelés à faire la différence. Ensemble, nous devons continuer à nous mobiliser. Montrer que nous ne laissons personne sur le bord du chemin. Qu’une alternative crédible à la pensée néo-libérale existe et que cette alternative est socialiste.

On le remarque, là où des socialistes prennent leurs responsabilités nous sommes loin des politiques menées ailleurs, singulièrement au niveau fédéral.

A Herstal, le PS a toujours pris ses responsabilités et il est toujours resté cohérent tout au long de son histoire. Nous créons les conditions pour favoriser les investissements et dès lors l’emploi. Nous améliorons le cadre de vie et défendons les services publics. Nous développons la cohésion sociale. Nous misons sur l’éducation porteuse d’égalité. Le sport et la culture sont de véritables outils d’émancipation.

Ensemble, les jeunes socialistes, les aînés, les faucons, le syndicat, la mutualité, les membres de notre USC…soyons fiers de nos couleurs et de nos idées qui seront diffusées au travers d’un nouveau journal que vous découvrez en avant-première.

Merci au Président de notre USC, aux membres de l’exécutif et du Comité, à nos militants (qui ont notamment aménagé la salle), aux mandataires de perpétuer nos valeurs pour une société plus juste.

Heureux anniversaire et longue vie au PS Herstalien !